Bombes lacrymogènes ou gaz incapacitants

La technologie la plus répandue pour les aérosols de défense est celle du gaz, suivie par celle du gel ; la moins usuelle étant celle du nuage de poudre de poivre. Avec les bombes lacrymogène à poivre et à gaz, en cas de "tir" dans un fort flux d'air venant face à l'utilisateur, le "nuage" peut revenir vers lui ; toutefois heureusement dans une proportion infiniment moindre que pour son agresseur… Dans ce cas, il peut être utile d'avoir un décontaminant lacrymogène. La bombe lacrymogène gel élimine ce risque, mais il exige une visée plus précise, très aléatoire dans l'émotion d'une agression. Ces produits techniques, qui peuvent s'avérer cruciaux pour la sécurité de leur utilisateur ou de leur utilisatrice dans des circonstances difficiles, demandent à être acquis avec réflexion.